« Ouvrir le champ des possibles »

L’objectif est clair pour Milly Addae, co-fondatrice de Klesis Junior, qui dispense l’atelier. Son entreprise, Klesis Junior, a pour but d’adapter les sessions de coaching qu’elle propose aux adultes en direction des plus jeunes. Pendant 3 jours, les élèves doivent imaginer et mettre sur papier un projet d’entreprise en groupe. Du stade de  l’idée au moment de la présentation du projet devant la classe, les collégiens ont trois jours pour axer au mieux leur ébauche d’entreprise.

Milly Addae, aide les élèves à concevoir leur projet d’entreprise 

« On s’amuse et on travaille »

« Trouver le logo, c’est ce qui a fait le plus travailler notre imagination », Ali, 14 ans, est ravi de pouvoir se donner à une nouvelle forme d’apprentissage. Moins scolaire, le stage est l’occasion pour les jeunes d’apprendre qu’il n’y a pas d’âge pour entreprendre. « Je pensais qu’un chef d’entreprise devait juste donner des ordres »,  Sarah découvre le métier avec enthousiasme. Trois mots d’ordres régissent cet atelier : la bienveillance, l’entraide et le droit à l’erreur. L’élève de 3e insiste : « On doit discuter, comprendre les idées des autres. On a le droit de se tromper, et on doit se tromper. Ce n’est pas grave ». Même si leurs autres camarades sont en vacances, l’activité permet aux collégiens de faire de nouvelles connaissances.  Sarah en rigole, « j’ai vécu 14 ans, 3 jours dans une vie ce n’est rien du tout ! ».


Selene, 14 ans, présente son projet : « On a inventé Damitem, une alarme qu’on colle  à un objet pour le localiser »

« Pour une fois qu’on leur dit que tout est possible ! » 

Cet atelier est le fruit d’une longue négociation entre l’intervenante, le proviseur de l’établissement et le professeur en charge du parcours avenir Jean Sébastien  Desroques. « On parle de valeurs qu’on ne met pas assez en avant dans l’école.  Les élèves sont enthousiastes, ça fait plaisir à voir. » 

L’entreprenariat et le numérique sont deux domaines qui vont être porteurs d’emploi à l’avenir. Pour le proviseur, « il est important de former les élèves à ces métiers de demain ». L’atelier de Klesis Junior entre parfaitement dans le parcours scolaire des élèves, estime Boris Calabrese, proviseur qui fait sa deuxième rentrée au collège Didier Daurat.


Les élèves travaillent notamment la prise de parole en public

Ce stage a pour but de donner aux élèves toutes les clés pour se construire un projet professionnel, montrer un maximum de pistes et changer leur état d’esprit. « Une vocation, un métier c’est un peu confus à leur âge », affirme Jean Sébastien  Desroques. Après avoir défini le projet, étudié le marché, défini le client idéal, créé le logo et nommé l’entreprise, les élèves doivent présenter leur projet devant leurs  camarades. « On peut entreprendre à partir de n’importe quel âge », Louise, élève de 3e, désormais convaincue de suivre cette voie. Sélène sort enrichie de ces trois jours : « avec de l’ambition et de l’envie, on peut y arriver ».


De gauche à droite, la CPE, Boris Calabrese, Milly Addae et Jean Sébastien  Desroques

  

« Klesis ouvre le champ des possibles pour nos élèves ». Le chef d’établissement fait un bilan positif de ce stage. Les collégiens vont pouvoir l’inscrire dans leur sujet d’oral du brevet à la fin de l’année.  

Prochaine étape pour Milly, défendre l’intérêt de ces stages devant le Recteur de  Paris et tenter de le convaincre de l’intérêt de ce stage afin de le généraliser à tous les élèves. Le proviseur se dit confiant, « nous n’allons pas faire que des fonctionnaires parmi nos élèves ! ».

Maxime Lefèvre

laissez un commentaire

logo Klesis junior blanc

Activité de Klesis Consulting, dédiée aux enfants entre 3 et 18 ans, a pour objectif de préparer les plus jeunes au monde de de demain en favorisant leur esprit d’initiative grâce à une pédagogie alternative et innovante.  Au-delà des compétences techniques, la mission de Klesis Junior est de contribuer à l’épanouissement des enfants en les encourageant à prendre conscience de leur potentiel afin qu’ils aient les moyens de réaliser leurs futures ambitions professionnelles.    

Liens utiles
Questions fréquentes

Notre pédagogie progressive permet d’accompagner les enfants de 3 à 18 ans, de l’entrée en maternelle jusqu’à la fin du lycée.

Des activités sont régulièrement proposé chez nos partenaires. Inscrivez-vous à la newsletter pour ne pas rater le prochain atelier.

Contactez-nous afin d’échanger ensemble de la faisabilité.